« Êtes-vous satisfait de votre posture ? Êtes-vous satisfait de votre respiration ? Êtes-vous satisfait de votre vie ?

Autrement dit, avez-vous le sentiment d’avoir utilisé au mieux votre patrimoine génétique ? Avez-vous appris à faire ce que vous souhaitez faire de vous-même et comment y parvenir ? Souffrez-vous de douleurs chroniques ? Regrettez-vous de ne pas pouvoir faire tout ce que vous auriez voulu faire ?

Je crois que ce que vous souhaitez secrètement n’est pas utopique, et que nous sommes tous en mesure de vivre comme nous l’entendons. Le principal obstacle, c’est l’ignorance : l’ignorance scientifique, l’ignorance personnelle, et l’ignorance culturelle.

Si nous ne savons pas ce que nous sommes en train de faire, nous ne pouvons pas faire ce que nous voulons.

[…] Je crois que se connaître soi-même est la chose la plus importante qu’un être humain puisse faire pour lui même. Comment se connaître soi-même ? En apprenant à agir non pas « comme il faut », mais comme on le fait effectivement. […]

Ce qui ne va pas chez vous comme chez moi, c’est que nous essayons toujours de nous comporter « comme il faut », comme il se doit et ce, au prix de la répression librement consentie de notre individualité. […]

Je crois que l’avenir de l’être humain est meilleur et plus intéressant que tout ce que la science, le plus puissant outil de l’homme, nous a apporté ou nous permet d’imaginer. Aujourd’hui, la « réalité » n’est que la somme des processus internes et externes que nous nous croyons incapables de modifier.

On me connaît à travers les effets bénéfiques de ce que j’appelle « Intégration Fonctionnelle » et « Prise de Conscience par le Mouvement », deux techniques dans lesquelles je me sers de tout ce que j’ai appris non seulement pour améliorer la santé et l’humeur, mais aussi pour aiguiser la capacité de répondre aux difficultés, à la douleur et à l’angoisse des personnes qui me demandent de l’aide. »

(Extraits du livre L’évidence en question de Moshé Feldenkrais)