Réapprendre à apprendre par la Méthode Feldenkrais, à tout âge et dans toutes les conditions physiques et mentales. La Méthode Feldenkrais développe les possibilités d’apprentissage. Le truc? Ramper, culbuter comme un bébé qui joue à grandir. En écoutant ce que le mouvement provoque en soi.

La seule perfection de l’homme, c’est d’être perfectible. Que l’on se porte bien ou mal, il est toujours possible d’améliorer notre état, nos facultés. Mais encore faut-il sortir du carcan des habitudes.

Moshe Feldenkrais, un physicien qui travaillait en 1938 avec Joliot-Curie et l’une des premières ceintures noires de judo en Europe, le découvrit, comme cela est fréquent, à la suite d’un accident. Pour sauver sa jambe, condamnée par la faculté, il se lança dans des études de neurophysiologie, se prenant comme son propre sujet d’étude. Par la suite, il se rendit célèbre par “Le cas Doris” (Espace du Temps Présent), celui d’une femme de 60 ans remarquablement intelligente, mais qui avait perdu l’usage de la parole et de l’écriture à cause d’une attaque cérébrale.

Depuis sa Méthode s’est répandue dans le monde entier. Elle comprend deux volets : l’Intégration Fonctionnelle … et la Prise de Conscience par le Mouvement, enseignement de groupe qui s’adresse à tous ceux qui souhaitent accroître leurs possibilités d’apprentissage pour se sentir mieux dans leur corps, dans leur tête et dans leur vie.

Lire la suite