La méthode Feldenkrais apprend à bouger plus efficacement afin de retrouver des mouvements fluides. Elle est aussi un observatoire de nos fonctionnements, de notre manière de nous mouvoir dans la vie au sens large, et un outil formidable pour accompagner le changement.

Cette méthode porte tout simplement le nom de son inventeur Moshé Feldenkrais. Depuis 1970 le nombre des enseignants de la méthode feldenkrais est passé de 1 à plus de 3500, répartis dans une quinzaine de pays sur 4 continents.

De plus en plus présente dans les disciplines de la santé, de la rééducation, des arts et des sports, l’enseignement de la méthode feldenkrais se développe aussi en tant que profession autonome, dans le cadre de l’éducation somatique.

Les idées de fond et les applications pratiques de la méthode feldenkrais, trouvent un écho grandissant dans les développements récents des sciences et des recherches académiques, tant en biologie, physique, psycho-neuro-immunologie, qu’en science cognitive, science du mouvement etc.

Nous avons tous la possibilité de sentir nos propres mouvements avec une grande finesse et notre corps est organisé de manière à bouger facilement et harmonieusement, mais peu d’entre nous exploitent pleinement leur potentiel de perception ou d’action.

La méthode est une approche éducative de la personne en mouvement, utilisant sa globalité : corps, émotion, mental (sensations, sentiments, pensées), pour aller vers l’action, s’améliorer, améliorer sa vie.

La méthode s’intéresse au “comment” plutôt qu’au “pourquoi” dans le déroulement du mouvement en lui- même. Elle nous entraîne à la reconnaissance profonde et concrète de ce qui se passe en nous quand nous sollicitons notre corps avec attention, aisance et plaisir. Elle offre l’ancrage des modifications de mouvements reconnus, admis, ressentis comme agréables et ce dans leur environnement quotidien. Elle conduit petit à petit à la sérénité.

« Que l’on se sente bien ou mal portant, il est toujours possible de mieux se porter »

Lire la suite