La synergie entre Feldenkrais et les arts martiaux, à la recherche d’une stabilité dynamique.

L’association Feldenkrais-France est heureuse d’accueillir Moti NATIV, praticien de la méthode Feldenkrais et expert dans les arts martiaux pour une formation exceptionnelle qui s’adresse tout autant aux praticiens ou pratiquants de la méthode Feldenkrais qu’aux formateurs ou pratiquants dans les arts martiaux.

Dates : Du vendredi 13 au dimanche 15 novembre 2015

Détails : Programme détaillé & Bio de Moti Nativ

Lieu : Dojo du «Cercle Tissier », 108 rue de Fontenay, 94300 Vincennes http://www.cercletissier.com & Localiser le dojo sur une carte

Tarifs & Inscription

Tarifs
Vendredi 13 novembre : entrée libre (inscription obligatoire, places limitées)
Samedi 14 novembre – participation à une seule journée : 95€
Samedi 14 et dimanche 15 novembre – participation aux deux journées : 150€
Pour samedi et dimanche, préférence sera donnée aux personnes s’inscrivant aux deux jours

Inscriptions
Merci de vous inscrire, au plus vite, auprès du secrétariat de Feldenkrais-France.
Pour vous inscrire, imprimez et remplissez cette fiche d’inscription et de paiement.
Renseignements
Sabine SOUNY, membre du Conseil d’administration de Feldenkrais-France E.mail : sabine.souny.ca@feldenkrais-france.org Tel : 02 47 45 39 45 ou 06 62 42 60 65

courtesy of http://www.inspirahpilates.com

Moti NATIV

Moti NATIV est un praticien de la méthode Feldenkrais, certifié en 1994, et un expert international reconnu dans les arts martiaux, vivant en Israël.

Il débute la pratique des arts martiaux en 1966 et développe son savoir, en judo, en Krav Maga (Méthode de self-défense en Israël), en Bujinkan Budo Taijutsu (ancien art martial japonais), activité dans laquelle il devient instructeur en 1979.

Il a été président de la guilde Feldenkrais en Israël durant 4 années, il a également représenté cette guilde à l’ETC (European Feldenkrais Training, le conseil d’accréditation des formations Feldenkrais en Europe) ainsi qu’a l’IFF (Fédération Internationale Feldenkrais).

Passionné de recherche, Moti NATIV va allier ces deux pratiques en explorant et en reconstruisant le chemin parcouru par Moshe Feldenkrais qui, à partir de son expérience forte dans les arts martiaux développa cette brillante méthode d’Education somatique qui porte son nom « La méthode Feldenkrais »…

Plus d’information :

Programme détaillé

Vendredi 13 novembre de 18h30 à 22h : « La synergie entre Feldenkrais et les arts martiaux »
De 18h30 à 20h30 : Théorie et pratique sur le tatami – De 20h30 à 22h : table ronde, en présence de Michel Brousse, Vice-président de la Fédération Française de Judo.

L’atelier suivra la façon dont Moshe Feldenkrais développa sa connaissance et son expérience du combat vers le développement de sa propre méthode, dans la création de leçons de Prise de Conscience par le Mouvement (PCM). Les participants feront l’expérience de l’étude des Arts Martiaux selon la Méthode Feldenkrais.

Samedi 14 novembre (10h à 18h30) et dimanche 15 novembre (10h à 16h30) : « La stabilité dynamique et l’art de la chute »
Le samedi, de 10h à 12h30 et de 14h30 à 17h30, théorie et pratique sur le tatami. De 17h30 à 18h30, échange convivial entre Moti NATIV et les participants.
Le dimanche 15 novembre, de 10h à 12h30 et de 14h30 à 16h30, théorie et pratique sur le tatami.

Les ateliers mettront en relation la stabilité et la chute, actions complémentaires qui peuvent s’inscrire ensemble dans la recherche de la préservation de soi, en référence à Moshe Feldenkrais qui présentait les concepts du Judo et faisait l’éloge de l’Art de la Chute et de la Stabilité Dynamique parmi les points les plus remarquables de l’entrainement des judokas, pour être efficaces dans leurs actions.
Améliorer votre stabilité pour protéger votre équilibre et prévenir les chutes. Pour une meilleure stabilité et un équilibre plus solide, pour éviter les blessures, apprenez à tomber en toute sécurité.

La participation aux ateliers n’exige pas de pratique préalable ni des arts martiaux, ni de la méthode Feldenkrais. Les participants peuvent en toute confiance participer au travail de mouvement effectué pendant les ateliers et ainsi améliorer et renforcer leurs capacités. Il est toutefois souhaitable d’avoir une expérience suffisante dans l’une ou l’autre de ces deux pratiques.