Par Dominique Ménase,« En Imagination », Partie 2

Voir la première partie de cet article “En Imagination, Partie 1″

Un autre cas: en tant qu’intervenante pour le réseau REHALTO, j’ai reçu en IF, il y a 9 ans, un jeune homme de 26 ans, dans le cadre d’une prise en charge par sa mutuelle prévoyance. Sur son lieu de travail, il avait été percuté de dos par un transpalette Fenwik, gravement blessé aux deux jambes, une cassée, les muscles du mol- let de l’autre jambe étaient en bouillie. Jeune et sportif, il resta immobilisé trois mois puis, de retour chez lui, il fit une dépression. Il considérait sa vie comme « foutue ». Il avait pris 25 kg.

La stratégie a consisté à l’intéresser à partir de mou- vements du haut du corps, à sa possibilité de capter la pré- sence sensorielle de ses jambes et inversement. L’idée était de réveiller par des mouvements amphibiens la perception d’un lien entre le haut et le bas, puis d’équilibrage, de cali- brage des membres par des jeux de transmission de la force, d’évaluation de poids. Nous avons commencé les premières IF à son domicile. Dès la troisième séance, il a fait l’effort de se traîner jusque chez moi (nous étions voi- sins, un ami l’amenait jusqu’à l’ascenseur).

Il a reçu vingt IF et, peu à peu, il a repris le cours de sa vie de jeune homme. Il s’est remis à conduire, à travailler en dépit de sa jambe endommagée.

La dernière partie de cet article sera publiée le mois prochain. A suivre….


Article de Dominique Ménase. Extrait du Corpus 5, le Bulletin #65.
Voici pourquoi j’ai choisi de publier ici cet article, Catherine Chat